Tout savoir sur le shadow boxing !

Mais qu’est ce que le shadow-boxing ? Que se cache-t-il derrière ce terme mystérieux que l’on traduit littéralement par  » la boxe de l’ombre  » ? 

Le shadow-boxing est une technique d’entraînement qui existe depuis toujours et qui est accessible à tous, quelque soit le niveau du boxeur, l’endroit et le matériel à disposition ! A première vue, les néophytes pensent que le shadow-boxing consiste à « simplement »  frapper dans le vide mais il n’en est rien. Au travers de cet article nous allons analyser ensemble ce qu’est concrètement le shadow-boxing, comment le pratiquer et les gains que vous pouvez en tirer en le pratiquant régulièrement.

Tout d’abord il faut savoir que le shadow-boxing est utilisé quelque soit le type de boxe. La plupart des pratiquants avancés démarrent leurs entraînements par une session de shadow-boxing. Pourquoi ? Parce qu’il  s’agit d’un moyen facile de s’échauffer tout en améliorant les techniques de combat, le flow et les déplacements. En Thaïlande, il est courant de faire entre 3 et 5 rounds de shadow-boxing. Mais si le shadow boxing est si bien pourquoi n’est-il pas plus pratiqué chez les débutants 

Généralement le shadow-boxing bloque les boxeurs débutants car ils ne savent pas quoi faire. Ils bougent dans tous les sens, pensent qu’il faut frapper vite et fort, ils se fatiguent et beaucoup se retrouvent rapidement en manque d’inspiration.

Si vous êtes débutant, je vous rassure, il est normal que le shadow-boxing vous semble compliqué. Cela demande du temps et de la patience, il faut pratiquer encore et encore pour s’améliorer. Les premières séances seront sans doute compliquées car le boxeur ne connait pas encore beaucoup de techniques, et il n’arrive pas à développer son  » flow ». Cependant au fur et à mesure des séances je vous garantis que vous aurez de plus en plus d’aisance dans votre pratique. Je fais souvent le parallèle entre la danse et le shadow boxing. Je trouve qu’il y a une similitude entre les deux. Chacun doit trouver son style, travailler ses déplacements et trouver les combinaisons qui fonctionnent, pour finalement les sortir avec aisance ! Comme le danseur trouve son style le boxeur doit trouver SON style, développer SA boxe et ne pas travailler en mimétisme des autres.

 Voici quelques remarques qui pourront vous aider si vous désirez commencer le shadow-boxing :

  • Vous n’êtes pas censé vous fatiguer, le shadow boxing n’as pas pour but d’être éprouvant physiquement.
  • Travaillez vos techniques et si vous avez la possibilité de faire votre shadow-boxing face à un miroir, inspectez votre façon de boxer. Votre garde est-elle bonne ? Vos bras sont-ils bien tendus ? Vos déplacements sont-ils corrects ?
  • N’oubliez pas de travailler également votre défense, souvent les boxeurs ne pensent qu’à attaquer quand ils pratiquent le shadow-boxing. Votre boxe n’en deviendra que meilleure.
  • Oubliez la puissance, la vitesse, l’endurance, etc. Le shadow-boxing c’est simplement le pur exercice de bouger l’ensemble de votre corps comme un boxeur.
  • Pour la pratique du Muay-Thai n’oubliez pas que vous disposez  d’un arsenal de 8 armes : vos poings, coudes, genoux et vos jambes ! Profitez-en pour pratiquer des mouvements inhabituels et trouver des combinaisons qui correspondent à VOTRE boxe.
  • Pratiquez régulièrement et pour ceux qui veulent vraiment évoluer, je recommande de démarrer par 4 rounds de 3 minutes de shadow-boxing. Si vous arrivez à le faire au minimum 3 fois par semaine votre boxe évoluera rapidement.C’est en pratiquant et en pratiquant encore que vos mouvements vont devenir fluides et que vous développerez votre « flow ».
  • Il est commun de penser que pratiquer le shadow boxing avec des poids ou des gants lestés est bon pour augmenter la vitesse de frappe. Cependant les poids ne travaillent pas tant la vitesse et la puissance car ces charges créent une résistance dans le sens de la gravité plutôt que vers la direction vers laquelle vos poings se déplacent ! A noter que cette pratique peut également être néfaste pour VOS articulations.
  • Dans un travail spécifique, le shadow boxing peut également devenir un très bon moyen de travailler son cardio avec des phases d’accélérations. Il peut donc également être un bon moyen de brûler des calories d’une façon plus ludique que la course. C’est notamment une technique d’entrainement que j’utilise pour ceux qui cherchent un entrainement plus cardio boxe.
  • Pour profiter au mieux de votre shadow-boxing il est donc important de travailler de la manière la plus souple et relâchée possible. On se concentre sur la technique, sur les déplacements, on essaie de ressentir son corps dans l’espace et à bien répartir les appuis.

Toi aussi tu désires apprendre à boxer et te défouler ? Contacte-moi via le formulaire ci-dessous.

8limbs

Qui êtes-vous ?
Consentement